Spedra 100 Mg

Dysfonctionnement érectile, qu’est-ce que c’est?

Les troubles de l’érection, appelés aussi dysfonctionnements érectiles, touchent de nos jours un tiers des hommes qui ont dépassé leur quatrième décennie. Un individu touché par une dysfonction érectile ressent une incapacité d’avoir une érection du moins suffisante pour s’engager dans une relation sexuelle. Des facteurs tels que l’âge, la fatigue, l’alcool, le stress ou la présence d’une autre maladie pourraient engendrer une dysfonction temporaire tandis que d’autres causes engendrent des troubles permanents. Quelque soit le facteur ou la cause principale, ce phénomène engendre des conséquences parfois graves sur la vie de couple ainsi que sur l’épanouissement de l’individu, résultant à des troubles psychologiques comme la perte de confiance en soi, l’anxiété et la dépression. D’autant plus, en raison de la nature taboue de ce sujet, les études ont montré que moins d’un quart des mâles touchés par ce phénomène prennent la décision de consulter un médecin alors que les autres choisissent de dissimuler leurs troubles et d’affronter les conséquences seuls.

Spedra 100 mg et les inducteurs d’érection

L’apparition de traitements tels que les inhibiteurs de type PDE5, aussi connus sous le nom d’inducteurs d’érection, représente une solution de refuge pour les hommes touchés par un dysfonctionnement érectile afin de remédier à leurs situations. Ces traitements ont été destinés à améliorer les capacités érectiles des mâles souffrants de problèmes d’érection et de leur permettre à s’engager dans des relations sexuelles de façon normale agissant ainsi comme remède physiologique aussitôt que psychologique. Le dernier nouveau-venu de cette famille est Spedra 100, un concurrent de force du célèbre Viagra en terme d’efficacité, rapidité ou encore le prix.

Comment ça fonctionne?

Spedra 100mg est le nom commercial de l’avanafil, une substance utilisée pour traiter les cas d’impuissance sexuelle liés à des problèmes d’érection. Il fait partie de la classe d’inhibiteurs PDE-5 qui comprend aussi le viagra. L’avanafil, la substance active de Spedra 100, aide à traiter les problèmes d’incapacité d’érection ou d’érection faible en agissant sur les enzymes situées au niveau du pénis pour y augmenter la pression sanguine et améliorer la réponse érectile lors d’une stimulation sexuelle. Lors d’une stimulation sexuelle, une enzyme responsable du phénomène de l’érection, la cGMP est produite afin de permettre une circulation plus fluide du sang. L’avanafil favorise ce processus en inhibant l’enzyme phosphodiestérase-cGMP qui se charge de la destruction de la cGMP. Spedra 100mg améliore ainsi la circulation sanguine dans le pénis en facilitant l’élargissement des tissus sanguins, c’est pour cette raison que ce médicament n’est efficace que si le cerveau produit la cGMP et donc l’individu forcément en état d’excitation sexuelle.

Spedra 100 mg est-il efficace?

Prescrit sur ordonnance, Spedra 100mg est présenté sous forme de pilules de 50, 100 ou 200mg à être administrées par voie orale. Comparé aux autres médicaments de la même famille, dont le viagra, les effets de Spedra 100 sont plus rapides et durent plus longtemps. Très vite absorbé et atteignant une concentration maximale après 30-45 minutes de la prise, il permet aux mâles souffrants de problèmes érectiles de s’engager dans une activité sexuelle normale en 15 minutes pour un effet qui dure jusqu’à 6 heures. Cette durée ne représente cependant pas la durée totale de l’érection mais plutôt celle pendant laquelle il est plus facile d’avoir une érection en cas de stimulation sexuelle. Spedra 100mg ne contribue pas aussi à une guérison totale de la dysfonction érectile, c’est pour cela qu’il devrait être pris avant chaque relation sexuelle tout en respectant la posologie. Les études ont aussi montré que Spedra 100mg entraîne une amélioration de la fonction érectile avec un taux d’efficacité bien plus supérieur que celui des autres inducteurs d’érection. En effet, 80% de l’ensemble de la population testée ont montré des érections satisfaisantes tandis que seulement 3% ont résulté à des arrêts de traitement.